Profondément Essentiel
"Sur le chemin de la santé optimale"

Se soigner autrement ...

C'est aussi vivre autrement

Comment décrypter la carte d’identité d’une huile essentielle ?

La santé par l'aromathérapie

Les huiles essentielles sont utilisées dans divers domaines : cuisine, hygiène, parfumerie, cosmétique et santé. Dans ce dernier cas, il est important de choisir l’huile essentielle dont la composition sera appropriée pour soulager et/ou soigner. Le monde végétal est riche et nous offre de multiples possibilités.

En matière d’huiles essentielles, trois critères principaux vont influer sur leur composition et donc sur leurs propriétés thérapeutiques : la spécificité botanique de la plante aromatique (genre, espèce, sous espèce, variété), l’organe de la plante à partir duquel on a extrait l’huile essentielle et le chémotype. Et bien assimiler ces trois critères vous permettront d’être plus à l’aise avec l’utilisation des huiles essentielles. Dans cet article, nous décrypterons la dénomination scientifique botanique latine.

Pourquoi une carte d’identité ?
La richesse végétale est telle que vous pouvez avoir de nombreuses espèces et variétés de plantes qui portent le même nom commun. Il existe plusieurs espèces de lavande, de thym, de menthe, de romarin, plusieurs centaines d’espèces et de variétés d’eucalyptus etc ... Alors, les experts botanistes ont créé une étiquette unique et scientifique, en latin, compréhensible partout dans le monde. Sont ainsi énumérés le genre, l’espèce, la sous-espèce ou la variété.

A chacune sa place botanique et votre santé sera bien gardée !
Avec ces précisions, l’huile essentielle issue d’une plante bien dénommée sera identifiée à coup sûr. En découleront ses propriétés thérapeutiques dans la plupart des cas. Parfois il faudra en plus le chémotype ou l’organe de la plante dont l’huile essentielle est extraite. Ces informations vous permettront d’utiliser l’huile essentielle la plus appropriée à la problématique que vous souhaitez cibler et en toute sécurité.

L’exemple de la lavande

Ou plutôt des lavandes ! Parce qu’en réalité, il existe plusieurs espèces de lavande. Parfois leurs propriétés sont proches, mais ce n’est pas toujours le cas.
La lavande fine ou lavande vraie (Lavandula angustifolia subsp. angustifolia) est cette magnifique plante effilée dont les épis fleuris s’étalent à perte de vue quand on sillonne les routes du sud de la France.

Elle donne une huile essentielle au parfum si familier, d’utilisation facile et sûre … Elle fait partie de la « trousse de base » de bon nombre d’utilisateurs. Ses propriétés sont polyvalentes. Elle est entre autre décontractante, sédative, calmante, antalgique (anti-douleur) …

La lavande stoechade, (Lavandula stoechas subsp. stoechas), qu’on appelle aussi la lavande papillon car sa fleur ressemble aux ailes d’un papillon. Sa composition est très différente de sa cousine la lavande fine. Elle sera très utile dans les cas d’infections des voies respiratoires. En revanche elle doit s’utiliser de façon précautionneuse et à des doses beaucoup plus faibles. Elle est neurotoxique (toxique pour le système nerveux) si les doses sont trop importantes ou si elle est utilisée trop longtemps, surtout par voie orale. On l’utilise plutôt par voie cutanée.

Enfin, la lavande de Séville (Lavandula stoechas subsp. luisieri), quand à elle, est une sous-espèce de la lavande stoechade. Et pourtant elle n’est pas aussi neurotoxique, n’a pas la même composition ni les mêmes propriétés. Mais elle n’a pas non plus les propriétés de la lavande fine. Elle est très utile dans le cas de douleurs tendino-musculaires.

La dénomination scientifique latine vous permet de les différencier
Si l’emballage de votre huile essentielle indique bien la dénomination scientifique latine, vous êtes sûr d’utiliser la bonne huile essentielle. C’est un gage d’efficacité et de sécurité. Encore faut-il que les conseils que vous avez lus sur internet ou qui vous ont été donnés par un personne qualifiée en aromathérapie soient suffisamment précis.
Aussi je mets à votre disposition un glossaire des huiles essentielles (en téléchargement ci-dessous). Il vous permettra de vérifier s’il existe une ou plusieurs huiles essentielles d’une plante, et sous quel nom latin elle est désignée. Vous n’aurez plus qu’à comparer avec les conseils communiqués. Et de demander des précisions si nécessaire.

On retiendra que la dénomination botanique latine est le moyen le plus sûr d’identifier une huile essentielle.

Ci-dessous un aperçu des informations indispensables de deux huiles essentielles de lavande

Lire aussi :

Restez informé

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles et des évènements que je propose. Laissez votre adresse mail

Envoyé !

Vous avez une question ?

Envoyé !

Erreur serveur


Articles similaires

Restez informé

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles et des évènements que je propose. Laissez votre adresse mail

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Echangez avec moi via messenger

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.