Profondément Essentiel
"Sur le chemin de la santé optimale"

Se soigner autrement ...

C'est aussi vivre autrement

La santé par l'aromathérapie

Les huiles essentielles sont utilisées dans divers domaines : cuisine, hygiène, parfumerie, cosmétique et santé. Dans ce dernier cas, il est important de choisir l’huile essentielle dont la composition sera appropriée pour soulager et/ou soigner. Le monde végétal est riche et nous offre de multiples possibilités.

En matière d’huiles essentielles, trois critères principaux vont influer sur leur composition et donc sur leurs propriétés thérapeutiques : la spécificité botanique de la plante aromatique (genre, espèce, sous espèce, variété), l’organe de la plante à partir duquel on a extrait l’huile essentielle et le chémotype. Et bien assimiler ces trois critères vous permettront d’être plus à l’aise avec l’utilisation des huiles essentielles. Dans cet article un focus sur l’organe distillé.

L’organe de la plante : un élément primordial
Il existe dans le monde plusieurs centaines de milliers d’espèces végétales. Parmi elles, seule une minorité dispose de molécules aromatiques. Celles-ci peuvent être concentrées dans un seul ou dans plusieurs éléments que l’on appelle « organe » : les feuilles, les fruits, les fleurs, les racines, les tiges, l’écorce, les graines, les zestes etc … La plupart du temps, on extrait l’huile essentielle de l’organe le plus généreux en molécules aromatiques afin d’obtenir une substance de qualité.

Il arrive néanmoins que plusieurs organes de l’espèce végétale contiennent des composés aromatiques intéressants, qui pourront donner des huiles essentielles distinctes. Dans ce cas, l’organe dont sera extraite l’huile essentielle devra être mentionné afin d’utiliser celle qui sera appropriée à l’objectif thérapeutique. C’est par ailleurs important aussi pour votre porte-monnaie. Il peut y avoir une grande différence de prix entre les huiles essentielles d’une même espèce végétale, selon la difficulté d’extraction de l’organe de la plante.

L’oranger bigaradier : un exemple éclairant
L’oranger bigaradier (Citrus aurantium ssp. aurantium appelé aussi Citrus aurantium ssp amara), un arbre originaire de l’Inde, va nous offrir trois belles huiles essentielles, extraites de trois organes différents.

L’huile essentielle de Néroli issue des fleurs de l’arbre est une huile assez chère et précieuse, qui a des propriétés, entre autres, contre l’hypertension artérielle ou la dépression nerveuse.

L’huile essentielle de petit grain bigaradier issue des feuilles et jeunes rameaux est une des huiles essentielles les plus intéressante quand on commence à utiliser les huiles essentielles. Douce et très sûre d’utilisation, elle est une grande équilibrante nerveuse et peut aussi être utilisée par exemple dans les hépatites chroniques.

Enfin, l’essence d’Orange amère issue des zestes du fruit est notamment un stimulant digestif et a des propriétés antalgiques (anti-douleurs). En revanche, comme tous les zestes d’agrumes, elle est photosensibilisante et ne doit pas être utilisée sur la peau avant une exposition au soleil.

Ces trois huiles essentielles ont donc pour origine la même espèce végétale dont la dénomination scientifique botanique en latin est Citrus aurantium ssp. aurantium. Certaines de leurs propriétés sont bien différentes et les précautions à prendre ne sont pas identiques.

Pour les différencier il faudra donc que l’organe dont est issue l’huile essentielle soit indiqué. Il se met après le nom latin (fl) pour fleur, (fe) pour feuille, (ze) pour zeste.
Pour l’huile essentielle de Néroli, Citrus aurantium ssp. aurantium (fl)
Pour l’huile essentielle de petit grain bigaradier, Citrus aurantium ssp. aurantium (fe)
Pour l’essence d’Orange amère, Citrus aurantium ssp. aurantium (ze)

Pour vous permettre de maitriser l’achat et l’utilisation de vos huiles essentielles, je mets à votre disposition un glossaire. Il vous permettra de vérifier s’il existe une ou plusieurs huiles essentielles d’une plante, sous quel nom latin elle est désignée et quels sont les différents chémotypes. Vous n’aurez plus qu’à comparer avec les conseils communiqués. Et demander des précisions si nécessaire.

On retiendra que certaines espèces végétales peuvent donner plusieurs huiles essentielles distinctes selon l’organe utilisé. Dans ce cas, l’organe doit être précisé.

Ci-dessous un aperçu des informations indispensables d’une huile essentielle de Néroli

Lire aussi :

Restez informé

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles et des évènements que je propose. Laissez votre adresse mail

Envoyé !

Vous avez une question ?

Envoyé !

Erreur serveur


Articles similaires

Restez informé

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles et des évènements que je propose. Laissez votre adresse mail

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Echangez avec moi via messenger

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.